GENERATION ECOLOGIE demande une enquête sur l’abattoir CHARAL suite à la diffusion des images tournées par l’association L214

Publié le par G.E National

Suite à l'infiltration de l'abattoir Charal de Metz par un enquêteur de l'association de protection animale L214, des images difficilement soutenables ont été dévoilées au grand public. Cette infiltration n’aurait pas eu lieu si les abattoirs acceptaient en toute transparence d'ouvrir leurs portes aux associations de protection animale.


Au delà des images de l’abattoir de Charal à Metz, c’est tout le système d'élevage, de transport et d'abattage des animaux qui se trouve  montré du doigt. Le consommateur  doit savoir que la production agroalimentaire industrielle n’est pas compatible avec la protection de l’environnement et  du  bien être animal.


Génération Ecologie  se prononce pour l’application sans faille de toutes les normes  de la législation française et  des recommandations de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire  dans les chaînes d’abattage.


Face aux pressions de Charal sur l’association L214, Génération Ecologie (Membre de l’Alliance Ecologiste Indépendante) invite cette association à participer à l’université d’été de l’Alliance qui se déroulera les 12 et 13 septembre à Rueil Malmaison. L’association L214 pourra s’exprimer  librement et participer aux travaux de l’atelier consacré à la « Cause Animale ».


Génération  Ecologie demande  au ministre de tutelle d’ouvrir une enquête sur cette affaire et de déterminer les degrés de responsabilité de Charal et des services vétérinaires français.

 

Michel Verna : Porte-parole National de Génération Ecologie - 06 11 84 42 78

Commenter cet article