SEISME DE SULAWESI

Publié le par NC

Sur l’origine possible du séisme du 5 avril 2010 (10h GMT), au large du bras nord de Sulawesi

sismicit--de-Sulawesi.jpg

 

L’Ile de Sulawesi (ex Célèbes) est une des grandes îles de l’Archipel indonésien. Elle est située entre l’île de Bornéo, à l’Ouest et les îles des Moluques (Seram, Buru ; etc), à l’Est.

Sulawesi est le véritable nœud tectonique de l’Indonésie. Ce n’est pas là qu’on trouve les séismes ou les tsunamis les plus meurtriers mais c’est l’île clef pour la compréhension de la géologie de l’Indonésie.

En effet, Sulawesi (figure1) qui a la forme d’un étoile à 4 bras (les bras Ouest, Nord, Nord Est et Sud-Est) se trouve au point de rencontre des trois grandes plaques de l’Asie du Sud-Est: la plaque « Asiatique » (représentée à Sulawesi par ses bras Ouest et Nord) et les plaques « Pacifique » et « Australienne » (dont en trouve des parties dans les bras NW et SE). C’est donc le point de convergence de tous les blocs géologiques qui constituent l’Indonésie. Le dernier bloc arrivé sur Sulawesi est le bloc de « Bangai-Sula » qui est entré en collision avec le bras Nord de Sulawesi, il y a seulement 3.5 Ma.

Le déplacement  vers l’Ouest de la mer des Moluques Est (M.M. sur la figure 1) est absorbé, d’une part, par sa « subduction » sous la mer des Moluques Ouest et le bras Nord de Sulawesi, et d’autre part, par la faille de Matano (FM) dont le coté Nnord se déplace de deux à trois millimètres par an par rapport au coté Sud.

Ce mouvement relayé par la faille de « Palu-Koro » (FPK) fait avancer le bras nord de Sulawesi sur la mer des Célèbes.

Les autres parties de Sulawesi (bras Ouest et SE) se déplacent très peu et sont donc peu sismiques.

Il y a donc trois sources sismiques importantes à Sulawesi. Elles sont liées :

-         aux déplacements latéraux le long des failles de Matano et Palu-Koro (demi-flèches rouges)

-         à la subduction de la mer des Célèbes sous le bras Nord de Sulawesi (flèche verte)

-         à la subduction de la mer de des Moluques Est sous la partie orientale du bras Nord de Sulawesi (flèche rouge)

On ne sait pas encore à laquelle de ces trois sources potentielles il faut rattacher le séisme de ce jour, localisé au large de Sulawesi (6.2 sur l’échelle de Richter) mais son épicentre qui se trouve à 218 km de la ville de Manado (située à l’extrémité orientale du bras Nord de Sulawesi) le rattacherait à la troisième source sismique signalée à savoir : la subduction de la mer des Moluques Est sous la bras Nord de Sulawesi.

Capable d’engendrer un déplacement vertical du fond marin, ce séisme est donc « Tsunamigène »

La zone concernée est une de celles où l’on enregistre de fort nombreux séismes dont les derniers (2005, 2006, 2008 et 2009) ont eu des  magnitudes comprises entre 6 et 7.5, dans l’échelle de Richter.

 

Michel Villeneuve, Directeur de recherche au CNRS, Téléphone : 06 16 58 81 73

Commenter cet article