ERUPTION EN ISLANDE

Publié le par NC

article_volcan11.jpgL’éruption du  volcan  islandais n’est pas exceptionnelle  et pourrait entraîner un dérèglement climatique temporaire.

  

         L’éruption d’un volcan en Islande qui est en train de désorganiser tout le trafic aérien du Nord de l’Europe n’est pas un événement exceptionnel dans cette région.

En effet l’Islande est une zone ou la dorsale médio-atlantique qui est normalement enfouie au fond de l’océan, affleure en surface. Les volcans y sont donc nombreux et réguliers.

Ce qui est moins régulier c’est la présence d’un nuage de poussière et de gaz volcanique associé à de la glace pulvérisée.

Cependant, des éruptions aussi catastrophiques ont déjà eu lieu notamment au volcan Pinatubo (Philippines) en 1991 ou le nuage de poussière et de gaz volcaniques avait obscurci le ciel pendant plusieurs semaines et provoqué en même temps que la cessation de tout trafic aérien (et notamment celui de la base militaire américaine  Clarke) un abaissement de la température mondiale de prés de 0,5° pendant deux ans environ.

Un phénomène identique est donc à redouter avec le volcan islandais qui vient d’entrer en éruption.

Le volcanisme qui est un phénomène naturel et récurrent dans cette partie de l’hémisphère Nord démontre un fois de plus que, d’une part, l’homme oublie trop facilement les leçons de la Nature et que, d’autre part, nos sociétés modernes trop spécialisées sont finalement très fragiles puisqu’elles peuvent être bloquées par des grains de poussière.

 

Michel Villeneuve

Directeur de recherche au CNRS

06 16 58 81 73  -  michel.villeneuve65@gmail.co

-Ancien responsable du département de géologie de l’institut d’Afrique centrale pour l’étude des volcans du rift africain.

-Chef de la délégation européenne pour le colloque sur « l’impact mondial du volcan Pinatubo », en 1992, à Manille (Philippines)

Commenter cet article