RÉGIMES DE RETRAITE ...

Publié le par MICHEL VILLENEUVE

Faut-il distinguer : régimes de retraite spéciaux et très spéciaux ?

Les grèves actuelles notamment dans les transports sont-elles le fait d’une résistance à la disparition de certains régimes spéciaux de retraite ou bien sont-elles liées au fait que seuls certains d’entre eux sont touchés alors que d’autres (notamment ceux des catégories les plus aisées) ne sont pas concernés ?
La majorité des Français est certes pour la suppression de ces régimes spéciaux à la condition qu’il y ait égalité de traitement entre tous les citoyens.
Or, ce sont seulement les régimes spéciaux des salariés des catégories inférieures et moyennes qui sont touchées par la loi alors que les régimes « très spéciaux » des hommes politiques permettant le cumul de plusieurs retraites (jusqu'à 18500 euros pour un ancien Président de la République) ainsi que les parachutes dorés des dirigeants de sociétés ne le sont pas.
Dans ces conditions, on comprend la colère des grévistes qui voient leurs avantages disparaître alors que ceux des principaux privilégiés de la République sont maintenus et souvent renforcés.
Les Français sont prêts à faire des sacrifices (ils l’ont clairement démontré lors de toutes les grandes guerres et crises) à la condition que ces sacrifices soient équitablement répartis.
Sans aller jusqu'à demander de la « Fraternité » dans les régimes de retraite, on pourrait exiger du Gouvernement que le deuxième principe de notre République, à savoir « l’Égalité », soit appliqué à tous, sans exception.

Michel Villeneuve   
Porte-parole de Génération Écologie
tél : 06 16 58 81 73
generationecologie@hotmail.fr

Commenter cet article