TRAITEMENT DES DÉCHETS (BOUCHES DU RHÔNE)

Publié le par BATIWEB

INCINÉRATION ...
PLUTÔT QU'INTENSIFICATION DU TRI SÉLECTIF

...Le plan d'élimination des déchets du conseil général des Bouches-du-Rhône qui prévoit le traitement biologique des ordures sans incinération et l'intensification du tri sélectif a été annulé par le tribunal administratif de Marseille.

Ce plan était soutenu par le président du conseil général et candidat
socialiste à la mairie de Marseille Jean-Noël Guérini face à l'incinérateur en construction défendu par l'actuel maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

Le tribunal administratif a annulé la délibération du conseil général autorisant le plan d'élimination des déchets car " il ne prenait pas en compte l'autorisation préfectorale d'exploitation de l'incinérateur ", a indiqué à l'AFP le président de la 8e chambre du tribunal administratif, Guy Steck. "Ce plan est un document de planification, il n'a pas besoin d'avaliser le projet d'incinérateur mais il ne peut pas ignorer ce projet en cours", a précisé M. Steck.

Le deuxième motif d'annulation concerne " l'insuffisance de précisions sur la localisation exacte des installations " de traitement des déchets prévues par ce plan - usines de méthanisation et de compostage -, a indiqué le président de la chambre. "Nous avons des déclarations d'intention de communautés de communes mais pas d'engagements fermes sur la localisation exacte de ces installations", a-t-il ajouté. Le conseil général a indiqué dans un communiqué qu'il "fera appel de cette décision".

Interrogé, Jean-Noël Guérini s'est dit "étonné" de cette décision et a refusé de la commenter davantage. M. Guérini avait surpris les opposants à l'incinération en déclarant le 8 septembre, en annonçant sa candidature à la mairie de Marseille, que l'incinérateur "sera construit au moment des
élections. Ce serait un coût faramineux de le remettre en cause".

Mercredi, il a refusé de dire s'il reviendrait sur le choix de l'incinérateur en cas d'élection. " Si je suis élu, je déciderai avec l'ensemble de mes élus la stratégie à arrêter en prenant en compte les aspects de santé publique et financiers ", s'est-il borné à déclarer.

Voté le 30 janvier 2006, le plan départemental d'élimination des déchets voulait réduire d'au moins 5% le volume d'ordures ménagères produites d'ici 2015, augmenter la part du recyclage de 9% et développer le traitement par compostage et méthanisation. Deux millions de tonnes sont générées chaque année dans les Bouches-du-Rhône dont 900.000 tonnes d'ordures ménagères, selon des chiffres du conseil général.

L'incinérateur construit par la communauté urbaine de Marseille doit traiter 300.000 tonnes de déchets. Il sera doublé d'une usine de méthanisation traitant 110.000 tonnes.

Source :
Newsletter Batiweb.com du 4/10/07

Publié dans ÉCOLOGIQUEMENT "POUR"

Commenter cet article

Jean luc LEGAREZ 18/10/2007 22:29

LA SOLUTION IDEALE EST EFFECTIVEMENT UN MAXIMUM DE TRI ET VALORISATION MATIERE (40%).
UNE METHANISATION ET LE RESTE, ON L'INCINERE.
LES SOUS PRODUITS SERVENT EN SOUS COUCHE POUR DES BATIMENTS LOGISTIQUES ( machefer). 
ON EVITE 110 000 TONNES DE METHANE , SOIT L'EQUIVALENT DE 2 400 000 TONNES DE CO2.
SOIT 10 FOIS LE CO2 ECONOMISE SUR LE PETROLE NECESSAIRE POUR LA MEME PRODUCTION ENERGETIQUE QUE LES DECHETS DE MARSEILLE.

pierre-gilles tronconi 05/10/2007 14:35

Cette décision du TA de Marseille donne raison aux écologistes réalistes et pragmatiques par opposition aux écologistes virtuels qui ne raisonnent qu'en termes d'idéologie pure et dure!
  http://forum-bleu.over-blog.com/article-12795310.html
http://forum-bleu.over-blog.com/article-5711588.html

Catherie VILLA Présidente GE13 05/10/2007 16:16

Le but de cet article était essentiellement l'info ... mais sachez que Génération Écologie fait partie des écologistes réalistes et pro-incinérateur à l'opposé des Verts systématiquement contre tout , par idéologie sans aucun doute....