FERROUTAGE

Publié le par Catherine VILLA

QUE LES ROUTIERS NE RATENT PAS LE TRAIN !

L’idée de mettre des camions sur des trains ne date pas d’hier et pour limiter les dégagements de C02 des grosses unités routières, elle a fait un grand chemin en inaugurant le 29 Mars dernier la ligne de ferroutage Perpignan-Luxembourg. De plus, il est prévu des transversales comme la ligne AVIGNON-MARSEILLE !!!

Annoncée comme une petite révolution dans le monde du transport routier français, cette autoroute ferroviaire utilise les 105O km de voies de chemin de fer qui existaient déjà et devient la plus longue d’Europe.
Jusqu’alors, la France n’utilisait le ferroutage que pour le franchissement des Alpes vers l’Italie.
Contrairement au transport ferroviaire traditionnel, où des caisses de marchandises passent du camion au train, ce sont des remorques entières ou des camions monobloc qui sont chargés sur les wagons. Seul le « tracteur » de remorque reste à quai et 80 remorques peuvent être ainsi chargées entre 40 et 80 mn. La ligne pourrait ainsi véhiculer trente mille camions par an.
Un obstacle à cette fréquentation reste que 3/4 des camions chargés dans une région sont déchargés dans une même région ce qui réserve le ferroutage à seulement 1/4 des camions. Effectivement choisir le ferroutage pour de trop courtes distances devient alors énergivore...
 Il n’en reste pas moins que les défenseurs écologistes du ferroutage (dont je fais partie)  argumentent sur son intérêt pour de longues distances (autour de 500 km) qui absorbent, par l’économie de carburant et l’éviction de dégagement de C02, la partie d’énergie supplémentaire de levage et de décharge des marchandises.

D’autres arguments annexes au ferroutage sont aussi en faveur :
* de la sécurité des usagers de la route (en 2010 si les modes de transport n’évoluent pas, les autoroutes seront saturées)
* et de la diminution de la pollution sonore.
L’argument majeur des défenseurs du ferroutage restant la diminution de la pollution atmosphérique.

Proposé par Catherine VILLA (Présidente Génération Écologie 13-Candidate sur Aix en Provence)

Publié dans ÉCOLOGIQUEMENT "POUR"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article