ACCORD SUR LA LGV SUD...

Publié le par NC

mais pas aux calendes grecques !!!

           

             Le choix du tracé de la LGV sud par les gares de Marseille et de Toulon est un moindre mal pour l’environnement. L’idéal aurait été de développer des moyens de transport alternatifs comme les trains pendulaires ou autres.

 

           

Mais le choix étant fait, il faut le réaliser. Il ne faudrait pas en effet que ce choix qui entraine un surcoût de près de 10 milliards d’euros soit un prétexte pour reporter ce chantier aux « calendes grecques ».

           

En effet, il ne faudrait pas que les 15 milliards d’euros pour allonger la ligne de TGV de Marseille jusqu'à Nice, serve de prétexte à la SNCF pour reporter « sine die »  ce projet d’intérêt public au même titre que le projet « Iter » (énergie du futur) qui lui ne coûtera que 13 milliards d’euros aux français sur une période de 50 ans.

           

Si l’Etat a pu trouver 300 milliards en une semaine pour aider les banquiers en difficultés, il doit bien pouvoir trouver 15 milliards en 20 ans pour la LGV et 13 milliards sur 50 ans pour ITER.

 

Michel Villeneuve

Porte-parole de l’Alliance Ecologiste Indépendante 13

Portable : 0616588173

 

Commenter cet article

LEGAREZ 30/06/2009 22:18

Le tracé du LGV en passant par Marseille et Nice est un excellent choix, il mettra à mal les navettes de low-cost.Dommage qu'il ne remonte pas jusqu'à Copenhague, car le COP 15 (conférence de l'ONU sur le climat) est le prétexte depuis janvier 2009 à des rotations incessantes de vols pour aller parler chiquement et dans des gites ou B&B durables de la green attitude....