HALTE A LA " MANIPULOCRATIE "

Publié le par NC

Depuis quelques années les campagnes électorales deviennent des jeux de stratégie électorale (sorte de « stratégos » grandeur nature) et non la réalité politique du moment.

Francis Lalanne, porte –parole de la liste « Ecologie pour l’Europe » présentée par « l’alliance Ecologiste Indépendante » (issue de la fédération de trois partis politiques: Génération Ecologie, la France en Action et le Mouvement Ecologiste Indépendant) a déposé plainte auprès du CSA pour non respect de «l’équité médiatique » entre les différentes listes en présence.

 En effet, l’Alliance Ecologiste Indépendante qui présente huit listes sur tout le territoire ( y compris dans les DOM TOM) et qui est donné entre 2 et 4% dans les organismes de sondages étrangers, n’est pas citée par les organismes de sondages français alors que « Debout la République » de Dupont-Aignan (qui plafonne entre 0.5 et 1%) est largement identifié et son logo représenté dans la palette de présentation télévisuelle des élections européennes.

D’autre part, on voit en même temps des clips vidéo venant de partis politiques qui ayant des financements publics ne présentent pas de listes (parti Radical de Gauche) et des partis politiques sans ressources publiques qui subitement ont les moyens de présenter plus de cinq listes.

En dehors de ces étrangetés électorales on voit des petits partis largement favorisés par les médias officiels à cause de leur utilité stratégique comme par exemple la liste « d’Europe Ecologie » de Daniel Cohn-Bendit qui est a Nicolas Sarkozy ce que la liste de Le Pen  était à François Mitterrand, c'est-à-dire un diviseur du camp d’en face. Il est clair que dans cette stratégie de « l’opposition choisie « l’alliance Ecologiste Indépendante » qui se place en dehors des clivages droite gauche, n’a pas sa place et risque même de fausser la mécanique stratégique des grands partis politiques.

Il est fort dommage que ce détournement de la Démocratie soit relayée par certains médias, soit activement passivement soit passivement.

Enfin Francis Lalanne regrette que les intellectuels (qui dans le temps servaient de critiques permanents des abus de pouvoir) se rangent aujourd’hui derrière les puissances de l’argent et les pouvoirs politiques et médiatiques afin d’assurer leur propre promotion.

L’alliance écologiste indépendante souhaite que cette dérive permanente de la Démocratie vers la « manipulocratie » s’inverse le plus tôt possible.

 

 

Michel Villeneuve

Alliance Ecologiste Indépendante

Portable : 0616588173

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article