FORUM MONDIAL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Publié le par NC

C'est au Palais du Luxembourg que s'est déroulé les 19 et 20 décembre derniers,  le 6° Forum Mondial du Developpement Durable.


Il a permis de rassembler une quarantaine de personnalités du monde politique, institutionnel, économique, éducatif et associatif.


Sous le haut patronage du Président de la République Nicolas Sarkozy et du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes,
de nombreux partenaires comme EDF, BP, RTE, La Poste, ADOMA, SNCF, SUEZ, TOTAL, SERVIER, ADEME CEA, IFP, IRD, AFD, CGT et le Point, étaient présents à ce rendez-vous incontournable orienté sur la problématique actuelle du financement des infrastructures du développement durable.


Trois sessions principales ont animé ces deux journées très dynamiques.
La première session a précisé les priorités en terme d'économie compte tenu des impératifs de la crise actuelle. Il a été question de modèle de changement, d'indicateurs de développement humain, d'investissement dans les technologies d'énergie non carbonées, de l'efficacité énergétique, du mode de consommation sobre, d'une certaine modélisation écologique, d'un businness modèle à intégrer dans les plans de développement des entreprises.
La deuxième session a envisagé les différents modes de financement lies à l'environnement. C'est avec l'aide publique vers les pays en voie de développement et en aidant la coopération que l'on pourra retrouver un meilleur équilibre face à la demande énergétique mondiale. C'est aussi grâce à la recherche que l'on va pouvoir encore mieux développer les domaines et les besoins d'investissement. Dans la perspective des ressources et des mécanismes financiers, les intervenants ont mis en avant la notion d'altruisme nécessaire à la mise en oeuvre d'une politique tournée vers des valeurs de société.
Enfin, la
troisième session  a exprimé l'idée de la nécessité d'une nouvelle gouvernance participative dans le choix des priorités et des financements.

Ce forum très instructif m'a permis d'échanger des idées, de dialoguer sur les pespectives à venir en terme de développement durable. Pour ma part, il m'a semblé très utile et interressant d'y assister pour Génération Ecologie.

 
Nicolas Pinelli
Membre de Génération Écologie

Commenter cet article