GRAND EN BOND EN ARRIÈRE DU PREMIER MINISTRE

Publié le par France GAMERRE

L’ancienne présidente de Génération Écologie, France GAMERRE, trouve que l’attitude du Premier Ministre qui a finalement cédé aux pressions des députés les plus conservateurs de son clan sur le « Bonus-malus écologique » est totalement navrante. Il s’agit d’un grand bond en arrière à la mode maoïste par rapport au « Grenelle de l’Environnement » et par rapport à  la « Charte sur l’Environnement » qui a acté le principe du « pollueur/payeur ».
Tant que ministres et députés se contenteront de faire de « l’électoralisme basique », il n’y aura aucune avancée dans ce pays.

Être responsable politique ne consiste pas à gérer l’instant dans le but d’assurer sa réélection, mais au contraire à conduire l’avenir du pays.

Si Charles De Gaulle s’était contenté d’expédier les affaires courantes, il n’y aurait pas eu de résistance à l’occupation, ni d’arrêt des guerres coloniales ni même les « trente glorieuses ».

Si le Premier Ministre a pour seul objectif politique de devancer le Président de la République dans les sondages en caressant dans le sens du poil ses élus et électeurs, il ne laissera pas une grande trace dans l’histoire de ce pays.

En politique, il y a ceux qui signent des deux mains les accords de Munich pour protéger un confort passager et ceux qui préparent l’avenir. Or l’avenir, c’est une politique écologique ou chacun est responsable de ses actes et de ses efforts pour un monde plus équilibré.



Commenter cet article